Actualités

France Relance : Un projet alimentaire territorial lauréat dans l'Aisne

 
 
France Relance : Un projet alimentaire territorial lauréat dans l'Aisne

Les projets alimentaires territoriaux (PAT), créés il y a 6 ans, favorisent la relocalisation de l'agriculture et de l'alimentation dans les territoires en soutenant notamment l'installation d'agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines. Ils jouent un rôle essentiel pour accélérer la transition agricole et alimentaire en rapprochant les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs.
Le plan France Relance vient amplifier cette dynamique en y consacrant des moyens inédits : près de 80 millions d’euros pour soutenir non seulement des projets existants (77 M€) mais également des projets émergents (3 M€ qui s’ajoutent aux crédits du Programme National pour l’Alimentation).  C’est plus de 20 fois le volume cumulé des subventions aux PAT des 4 dernières années.

Un projet lauréat dans l'Aisne

L'appel à projet lancé le 1er décembre 2020 a permis, à l'issue de l'instruction du premier volet de candidatures, de retenir 65 lauréats à l'échelle nationale, dont 2 pour la région Hauts-de-France : la communauté de communes des Hauts de Flandres et la communauté d'agglomération du Saint-Quentinois.
Après la création d’un réseau pour éviter le gaspillage alimentaire en 2017 (regroupant près de 50 acteurs) et le lancement en 2018 d’un Plan climat-air-énergie territorial intégrant un axe stratégique dédié à la promotion d’une alimentation durable, un projet alimentaire territorial, piloté par l’Agglo du Saint-Quentinois, a émergé en lien avec ses partenaires (financeurs du projet, chambre d’agriculture, communes du territoire, acteurs socioéconomiques et associatifs, agriculteurs et usagers). Ce projet cible les habitants et les acteurs du territoire (institutionnels, économiques, associatifs) et a pour objectifs principaux la lutte contre le gaspillage alimentaire, la lutte contre la précarité alimentaire, la sensibilisation des jeunes publics à l’alimentation durable et la mise en valeur du patrimoine alimentaire. Un plan d’actions sera établi avec l’ensemble des acteurs, selon le diagnostic établi au fil de la démarche qui se voudra évolutive. Pistes d’actions : annuaire de producteurs, évènements sur l’alimentation durable, brochures, organisation de visites, reportages vidéo…

Deuxième session

Une deuxième session d’appel à projets a été lancée le 1er mars avec un dépôt des dossiers au plus tard le 15 avril 2021. Pour candidater : 
https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/association-ou-organisation-de/demander-une-aide-une-subvention/article/programme-national-pour-l
Pour rappel, l’enveloppe globale de l’appel à projets dédié aux PAT émergents réunit les soutiens :

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre des objectifs du Programme national pour l’alimentation (PNA).
« Permette au plus grand nombre d’avoir accès à une alimentation locale, de qualité est une priorité du plan France Relance. C’est un véritable défi face auquel les projets alimentaires territoriaux sont de puissants leviers. La force de leurs initiatives s’appuie sur l’esprit entrepreneurial et créatif de nos territoires et au service de tous. Des épiceries solidaires aux points de vente ambulants jusqu’à l’installation de jeunes exploitants, ces projets sont essentiels et chaque département en sera pourvu d’ici 2022. » commente Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.