Actualités

4ᵉ comité de pilotage sur la desserte multimodale château de Villers-Cotterêts

 
 
4ᵉ comité de pilotage sur la desserte multimodale château de Villers-Cotterêts

L’État consacre 185 millions d’euros, dont 100 millions dans le cadre du plan de relance, à la restauration et l’aménagement du château François 1er de Villers-Cotterêts, en vue de l’ouverture de la Cité internationale de la langue française à partir de mars 2022. Ce projet représente une opportunité exceptionnelle pour l’Aisne.

Le 4è comité de pilotage présidé par le préfet, en présence notamment des élus et du président du centre des monuments nationaux, avait pour objectif de dresser un point de situation sur les travaux de réhabilitation du château et l’avancement des différents groupes de travail.

  • Le centre des monuments nationaux a présenté l’avancée des travaux, qui s’inscrivent dans un calendrier serré mais qui n’a pas pris de retard particulier.
  • Les groupes de travail « transports urbains », « ferroviaire » et « cheminement en mode doux » ont rapporté sur l’état d’avancement de leurs travaux, avec des résultats concrets sur chacun des volets, notamment le renforcement de l’offre de transport. La SNCFSociété nationale des chemins de fer français a en outre engagé l’étude de la « virgule ferroviaire » avec la plateforme aéroportuaire de Roissy.
  • La question du stationnement a également vu des solutions pratiques se dégager selon les différents besoins.
  • La signalisation de proximité et sur les axes routiers, y compris autoroutiers, est désormais actée.
  • La sécurité incendie a fait l’objet d’une analyse précise par les sapeurs-pompiers ayant permis d’assurer sa bonne prise en compte.
  • La mise en œuvre des clauses d’insertion sociale a permis de bénéficier d’ores et déjà à 79 personnes, dont 23 ayant le RSARevenu de solidarité active.

Les élus ont exprimé leur volonté d’une forte coordination entre eux et avec l’État afin de donner son plein impact territorial à ce grand projet. Le contrat de relance et de transition écologique portant sur le périmètre de l’arrondissement de Soissons permettra d’appuyer cette volonté, de même que l’inscription du binôme Villers-Cotterêts / La Ferté-Milon dans le programme « Petites villes de demain ».