Actualités

COVID-19-Point sur la situation dans l'Aisne

 
 
COVID-19-Point sur la situation dans l'Aisne

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble le territoire
métropolitain.

Le département de l’Aisne est donc concerné par des mesures de confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

Dans l’Aisne, le taux de positivité des tests de dépistage virologique s’élève désormais à 17 %, le taux d’incidence au 28 octobre est de 288 pour 100 000 habitants, touchant toutes les catégories d’âge. Il s’agit de niveaux qui manifestent une aggravation brusque de la situation sur l’ensemble du territoire.

Par rapport à la vague épidémique du printemps, nous disposons de moyens de protection accessibles, de tests donnant une réponse sous 48h, d’une prise en charge globalement améliorée de la maladie, même si aucun vaccin n’est encore disponible. Notre système de santé est pleinement mobilisé.

Cependant, la dégradation sérieuse de la situation laisse présager de prochaines semaines critiques, ce qui impose une réponse forte et rapide à cette accélération brutale. Le but est de casser cette spirale le plus vite possible puis d’inverser la tendance, afin de protéger les Français, en particulier les plus vulnérables, et notre système de santé, tout en ne mettant pas sous cloche notre économie.

C’est la raison pour laquelle l’état d’urgence sanitaire a été déclaré le 14 octobre et un nouveau confinement instauré jusqu’au 1er décembre au moins. Il est en vigueur depuis le 30 octobre.

Ses règles relèvent d’abord de la responsabilité individuelle, même si des contrôles réguliers seront effectués et des sanctions prises si nécessaire. L’objectif immédiat n’est pas d’éliminer le coronavirus mais d’obtenir, par nos comportements de masse, un impact permettant de le faire reculer le plus rapidement possible. C’est donc aussi une question de solidarité.

De ce point de vue, il est essentiel de respecter en permanence les différents gestes barrières (en particulier le lavage des mains, la distanciation physique, l’aération des locaux et le port correct du masque, y compris dans des situations où il n’est pas obligatoire).


Interdiction des déplacements sauf dérogations

Les déplacements doivent être supprimés autant que possible de manière à limiter les contacts.

Par exception, il demeure possible de se déplacer à condition d’être muni de l’attestation de déplacement dérogatoire en annexe 1, qui prévoit les cas autorisés.

Cette attestation est téléchargeable sur le site internet du ministère de l’intérieur ainsi que sur l’application mobile « Tous Anti-Covid », qu’il est vivement conseillé utiliser.

Une attestation dérogatoire spécifique (ci-dessous) permettant d’accompagner les enfants à l’école est également disponible. Elle est d’usage permanent, et doit être visée par l’établissement scolaire.

Enfin, pour les déplacements liés à l’activité professionnelle, il n’est pas nécessaire de remplir d’attestation à condition d’être muni d’un justificatif de déplacement professionnel établi par l’employeur, qui détermine sa durée de validité (ci-dessous).

Les déplacements pour revenir des vacances de la Toussaint sont tolérés jusqu’au 2 novembre à minuit.

Vous pouvez télécharger vos attestions de déplacement ci-dessous ou depuis le site du Gouvernement. Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h).

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE :

> 30-10-2020-attestation-de-deplacement-derogatoire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb

JUSTIFICATIF DE DÉPLACEMENT PROFESSIONNEL:

> 30-10-2020-justificatif-de-deplacement-professionnel - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

JUSTIFICATIF DE DÉPLACEMENT SCOLAIRE :

> 30-10-2020-justificatif-de-deplacement-scolaire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

- Les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés ;

- Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste plus bas) et les livraisons à domicile ;

- Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;

- Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ;

- Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;

- Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;

- Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;

- La participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.


Interdiction des rassemblements sauf exceptions

Les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public sont interdits, à l’exception notamment :

- des manifestations revendicatives déclarées, dans le respect des gestes barrières ;

- des rassemblements à caractère professionnel ;

- des services de transport des voyageurs.

- des marchés alimentaires.

Les parcs, jardins, lacs et plans d’eau demeurent ouverts au public, dans la limite des restrictions de déplacement.


Fermeture des ERP sauf exceptions

Les établissements recevant du public (ERP) sont fermés :

- salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles, de projection ou à usage multiple ;

- salles de danse et salles de jeux ;

- bibliothèques, centres de documentation et médiathèques ;

- établissements d’enseignement artistique ;

- établissements sportifs couverts, y compris les piscines, et de plein air, à l’exception notamment des groupes scolaires et périscolaires (mais pas des activités extrascolaires) ;

- stades et hippodromes, sauf pour les compétitions sportives professionnelles à huis clos ;

- musées et monuments ;

- parcs à thème et zoologiques ;

- chapiteaux, tentes et structures.


Restaurants, débits de boissons et lieux d’hébergement

Les restaurants et les débits de boissons sont fermés au public. En revanche, les restaurants peuvent poursuivre leur activité de livraison et de vente à emporter. La restauration collective sous contrat ou en régie peut rester ouverte.

La vente d’alcool à emporter est interdite dans le département de 21 heures jusqu’à 7 heures.

Les hôtels peuvent accueillir une clientèle. Les espaces dédiés aux activités de restauration et de débit de boissons sont cependant fermés au public (« room service » possible).


Magasins et centres commerciaux

Des magasins de vente peuvent accueillir du public s’ils figurent sur la liste ci-dessous. Les commerces de fleurs ne peuvent accueillir du public sauf par dérogation jusqu’au 2 novembre à minuit.

Pour les centres commerciaux et les grands magasins, ils pourront accueillir des clients dans la limite d’une jauge de 4 m² par personne.

> liste-magasins-autorisés - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb


Administrations et services au public

La volonté est de maintenir, tout en l’adaptant au contexte sanitaire, le plein accès au service public au sens large (La Poste, CAF, Pôle emploi, etc). Ce maintien de l’accueil dans les services publics doit se conjuguer avec une généralisation quand c’est possible du télétravail.

Les mariages civils pourront se tenir avec le port du masque et dans la limite de six personnes.


Lieux de culte

Les établissements de culte sont autorisés à rester ouverts, mais tout rassemblement en leur sein est interdit à l’exception des cérémonies funéraires, dans la limite de 30 personnes. Une dérogation s’applique pour les cérémonies jusqu’au 2 novembre à minuit.

Les cimetières sont ouverts au public.


Education

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé de façon à limiter les brassages.Le port du masque est obligatoire pourles personnels des établissements, les assistants maternels, y compris à domicile, les élèves à partir de 6 ans,les représentants légaux.

Les établissementspériscolairesappliquent les mêmes règles. Les centres de vacances et de loisirs sont en revanche fermés (sauf pour les activités périscolaires).

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés sont désormais en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques.


Obligation de port du masque

Par arrêté préfectoral, le port du masque est désormais obligatoire à partir de 11 ans pour les communes de plus de cinq mille habitants entre 7h et 20h.

Les communes concernées sont Bohain-en-Vermandois, Château-Thierry, Chauny, Gauchy, Hirson, Laon, Saint-Quentin, Soissons, Tergnier, et Villers-Cotterêts. Cette obligation concerne l’ensemble de l’espace public de ces communes.

L’obligation du port du masque est reconduite par arrêté préfectoral dans toutes les communes du département aux abords des transports en commun, des établissements scolaires, des commerces et des services publics, sur les parkings des commerces, dans les marchés et lors de cérémonies funéraires en extérieur.

Avis ARSAgence Régionale de Santé :

> Avis Aisne-port-masque-moins-de-5000 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,37 Mb


PERSONNE ÂGÉES

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.


TRAVAIL

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible.

Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité.

Pour accompagner les entreprises dans leurs démarches :

Direccte Hauts-de-France :

du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

03 28 16 46 88 / hdf.continuite-eco@direccte.gouv.fr


DÉPLACEMENTS INTERNATIONAUX

Si les frontières avec l’Union Européenne restent ouvertes, sauf exception les frontières extérieures sont fermées. Les Français de l’étranger restent bien sûr libres de regagner le territoire national.

Un test négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire. Par ailleurs dans les ports et les aéroports des tests rapides seront déployés pour toutes les arrivées.