Actualités

L'Aisne parmi les départements en surveillance renforcée

 
 
L'Aisne parmi les départements en surveillance renforcée

La tendance récente de circulation du virus est orientée à la hausse dans l'Aisne sur la base d'un niveau qui était déjà élevé. Nos efforts individuels et collectifs, ainsi que des règles comme le couvre-feu, ont permis de freiner sensiblement cette évolution. La situation demeure cependant fragile du fait de la part désormais prépondérante du variant "anglais" et d'un taux de positivité devenu proche de 10%.

Même si la vaccination progresse bien, notamment pour les publics les plus vulnérables, et que la tension hospitalière reste contenue, quoique très forte, il nous faut donc envisager temporairement des mesures supplémentaires, tout en veillant avec beaucoup d'engagement au respect des mesures substantielles de prévention déjà édictées. C'est dans ce contexte que l'Aisne a rejoint les départements, au nombre actuel de 23, sous surveillance renforcée.

C'est pourquoi le préfet de l'Aisne a soumis à la concertation avec les élus des pistes de mesures complémentaires, le temps de revenir à une situation plus favorable. Les premières décisions préfectorales seront rendues publiques, à la suite de cette concertation. Il n'est pas évoqué à ce stade de mesures de confinement.

Enfin, cette phase temporaire sera accompagnée par la poursuite et l'intensification des contrôles par les services de l'Etat, y compris des établissements recevant du public, avec des mesures de verbalisation, de fermeture et de suspension des aides de l'Etat pour ceux qui ne respectent pas les règles.

Elle sera également accompagnée d'un effort sur les tests, comprenant les tests salivaires dans certaines écoles à partir de mardi.

Enfin, 2340 doses du vaccin Pfizer ont été allouées à l'Aisne en supplément de nos attributions habituelles, afin de faire de ce week-end un moment de vaccination soutenue. Une majorité des 16 centres que compte aujourd’hui le département sera donc ouverte ce samedi et dimanche pour injecter ces vaccins au public éligible sur rendez-vous. Chacun des centres concernés organisera en ce sens ses modalités de fonctionnement ce week-end.

Pour faire face à la pandémie, chacun a une part de la solution, en respectant les mesures barrières et en réduisant ses interactions. Nous devons nous attacher à rester sereins et responsables, même si la situation peut être éprouvante, au moment où la perspective de sortie de crise se dessine de jour en jour.