Actualités

Le plan de relance et les actions spécifiques à l’agriculture : 1,2 milliards d’€

 
 
Le plan de relance et les actions spécifiques à l’agriculture : 1,2 milliards d’€

Vendredi 20 novembre, Ziad Khoury, préfet de l'Aisne a réunit les acteurs du monde agricole pour présenter le plan de relance agricole et ses 3 volets :

 La souveraineté alimentaire (364 millions d’€)
Afin d’assurer la production française, il faut avant tout des agriculteurs. Étant donné le départ en retraite de 50 % des chefs d’exploitation dans les 10 prochaines années, une campagne grand public sera lancée pour faire connaître les métiers et formations de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

La France prendra aussi d’autres mesures pour réduire sa dépendance à d’autres pays. Dans le but de diminuer l’importation des protéines destinées à l’élevage, le gouvernement investira 100 millions d’euros dans le plan protéines végétales.

La transition agroécologique (546 millions d’€)
Pour beaucoup d'agriculteurs français, la transition agroécologique est un sujet important depuis de nombreuses années. Le plan de relance prévoit d’accélérer cette transition. Le gouvernement investira dans la conversion vers le bio et la certification Haute Valeur Environnementale (HVE), dans la conversion des agroéquipements et dans la biodiversité autour des cultures par la plantation de haies bocagères.

Le plan de relance a aussi pour objectif de donner à toute la population un accès à une alimentation saine, durable et locale. Les Projets Alimentaires Territoriaux seront favorisés, ainsi que des opérations de soutien à l’investissement en direction des petites communes (cantines scolaires, opération « 1000 restaurants »). D’autres initiatives seront aidées : les jardins partagés, les « paniers fraîcheurs ».

L’adaptation au changement climatique de la forêt et de l’agriculture (300 millions d’€)
Devant la multiplication des aléas climatiques, le gouvernement a décidé d’aider les agriculteurs dans les investissements de protection face à la grêle ou au gel.

Contre la sécheresse, un plan de gestion de l’eau sera conseillé et accompagné.
La forêt est également concernée par plusieurs mesures afin faire face au changement climatique.

Autres mesures :
Le secteur de l’agriculture pourra également bénéficier des autres mesures du plan de relance portées par d'autres ministères (formation des jeunes, investissements technologiques, aides à l’emploi, aides aux TPE/PMEPetites et moyennes entreprises).
La chambre d’agriculture a présenté l’articulation possible de ce plan de relance, avec le travail engagé précédemment sur la création d’un Contrat de Transition Écologique Agricole pour l’Aisne.

Le préfet a demandé la rédaction d’un Contrat de Relance Agricole et de Transition Écologique départemental à travers 4 volets : soutien aux filières, développement des circuits courts, développement durable et forêt.