LE SAIP

Le SAIP

 
 

Le Système d’Alerte et d’Information aux populations (SAIP) permet d’avertir la population d’une zone donnée d’un danger imminent et de l’informer sur la nature du risque et le comportement à tenir.

Basé sur la multidiffusion des messages, il rassemble donc différents vecteurs (sirènes, réseaux sociaux…) ainsi qu’un logiciel de déclenchement permettant aux préfets d’assurer la protection de la population.

Le signal d’alerte

Dans le département de l’Aisne, 5 sirènes sont raccordées au SAIP sur les communes de Saint-Quentin, Gauchy et Laon.

Le signal d’alerte doit être clairement audible et mobilisateur sans être anxiogène. Il se compose d’un son modulé montant et descendant, de 3 séquences d’1 minute et 41 secondes, séparées par un intervalle de 5 secondes. Cela permet donc de le percevoir efficacement tout en évitant de générer un stress supplémentaire à une population déjà soumise à une crise.

Pourquoi une alerte d’1 minute et 41 secondes ?

A l’origine, le signal était d’une minute. Cette minute correspondait à la limite technique des sirènes électromagnétiques qui risquaient de disjoncter si elles tournaient trop longtemps. Les 41 secondes correspondent au délai technique de montée et de descente de la sirène.

La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes.

Tous les premiers mercredis du mois, les sirènes font l’objet d’un exercice. Cet essai mensuel ne comprend qu’un seul cycle d’1 minute et 41 secondes seulement.

Si les sirènes sonnent, quel comportement adopter ?

En situation de crise, les réseaux téléphoniques et/ou internet pourraient ne plus fonctionner. La diffusion hertzienne est celle qui a le plus de chance de résister.

Dans l’Aisne, la station de référence est France Bleue Picardie (101.3) pour obtenir des informations quant à la nature et l’évolution de la crise. Vous pourrez ainsi adapter votre comportement en conséquence.

  • Si l’on vous demande de vous confiner : arrêtez la climatisation, le chauffage et la ventilation, bouchez les ouvertures (fenêtres, portes, aérations, cheminée..) afin de vous protéger d’une éventuelle pollution de l’atmosphère.
  • Sur ordre des autorités, si l’on vous demande d’évacuer : tenez-vous prêts à évacuer dans les plus brefs délais. Afin de vous préparer au mieux à une évacuation, la brochure « je protège ma famille » aide à la constitution anticipée d’un kit d’urgence (mettre lien vers la brochure)

De manière générale

  • Ne restez pas dans un véhicule
  • Ne restez pas près des fenêtres
  • N’ouvrez pas les fenêtres pour savoir ce qu’il se passe dehors
  • N’allumez pas une quelconque flamme (risque d’explosion)
  • Ne prenez pas l’ascenseur
  • Ne revenez pas sur vos pas